Président

Dr Pacifique Manirakiza

Dr Pacifique Manirakiza est professeur agrégé à la Faculté de droit (Section de Common Law) de l’Université d’Ottawa où il enseigne le droit pénal canadien, le droit pénal international ainsi que le droit international africain. En 2011, l’Assemblée des Chefs d’État et de gouvernement de l’Union africaine a élu le professeur Manirakiza pour siéger comme membre de la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples pour un mandat de 4 ans. Dans le cadre de ces fonctions, il a été nommé président du Groupe de travail sur les Industries extractives, l’Environnement et les droits de l’homme. Professeur Manirakiza a profité de ce poste et de son statut pour consacrer du temps au plaidoyer en faveur des droits et de l’autonomisation des communautés locales affectées par l’industrie extractive en Afrique. En 2014, il a été nommé membre de la première Commission d’enquête de l’Union africaine sur le Soudan du Sud chargée d’enquêter sur les violations graves des droits de l’homme et du droit international humanitaire, sous la présidence de S.E. Olusegun Obasanjo, ancien Président du Nigéria. De même, Professeur Manirakiza a dirigé une équipe d’avocats chargée de représenter les Ogiek, un peuple autochtone du Kenya, devant la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples, une affaire dont la décision fait jurisprudence en matière de protection et de promotion des droits des peuples autochtones en Afrique. Son expertise est régulièrement sollicitée en Afrique et dans le monde pour dispenser des formations en matière de justice pénale internationale, de justice transitionnelle, des droits de l’homme et du droit international humanitaire. Au Burundi, il a occupé les fonctions de professeur assistant à l’Université du Burundi et de procureur adjoint dans les provinces du Ngozi et du Rutana.