La connaissance mène à la liberté et à l’égalité dans la dignité et le droit

L’expérience internationale en matière de démocratie montre qu’il est contre-productif d’expulser des tyrans du pouvoir sans doter les citoyens des connaissances, des compétences et de la compréhension nécessaires pour exercer et défendre leurs droits et responsabilités démocratiques. Lorsqu’une société est victime d’un régime oppressif, l’éducation formelle stricto sensu ne permet pas de soutenir la démocratie. La persistance de la discrimination associée aux violations permanentes des droits de la personne, en Afrique, nécessite la mise en place de programmes pédagogiques (formelles et informelles) de formation à la citoyenneté démocratique sur tout le continent. L’accent doit être particulièrement mis sur les différents aspects de la dignité humaine, de l’égalité, du partage, de la justice restaurative, et du rétablissement des relations de confiance. Le but est d’inculquer aux citoyens, dès l’adolescence, les valeurs leur permettant de devenir des participants volontaires et actifs au processus démocratique et politique.